Les couleurs de la résilience

Le diagnostic est tombé en plein hiver. Les arbres dépouillés de leurs feuilles. Des femmes semblables à ces arbres avec leur tête chauve, souriant de leur mieux afin de s’encourager mutuellement, tentant de partager la moindre parcelle de résilience en elles.

Avec l’été sont venus la lumière, l’espoir, les feuilles dans les arbres. La cérémonie de remise des diplômes de mon fils et mon dernier traitement de chimio, le 27 juin. Deux raisons de crier ma joie dans tout l’hôpital.

L’automne. Un autre traitement. Cette fois, c’est la radiothérapie. Ma peau qui pèle comme l’écorce d’un bouleau sec. Enfants, nous arrachions cette écorce. Ce souvenir prend maintenant un tout autre sens. Sur ma peau, de nouvelles couleurs, le jaune et le rouge, résultat des brûlures. Je me demande si le bouleau souffre aussi.

Je verrai venir la prochaine saison.

retour à la galerie